Revue de presse

Abidjan a abrité la 10ème session de la COMHAFAT
La 10ème Conférence des ministres sur la coopération halieutique entre les Etats africains riverains de l’océan atlantique (COMHAFAT) s’est tenue mardi à Abidjan.
Ouvrant les travaux, le président de la COMHAFAT, le ministre des Ressources animales et halieutiques de la Côte d’Ivoire, Kobenan Kouassi Adjoumani, a relevé que des avancées remarquables ont été enregistrées par l’organisation, ces dernières années.
Selon lui, la COMHAFAT est devenue un centre d’intérêt pour de nombreuses parties externes qui pèsent sur le plan international.
Toutefois, il a noté plusieurs défis qui restent à relever notamment la question de financement pour laquelle, il faut chercher de nouvelles sources pérennes.
Il a souligné que l’institution doit évoluer vers une nouvelle étape importante, celle d’avoir le mandat de gestion des ressources marines de sa zone de compétence par la définition des politiques de pêche et de gestion des pêcheries.
Cela passe a-t-il clarifié par l’adoption des mesures contraignantes pour toutes les parties en vue de permettre à l’organisation de passer de statut d’Organisation régionale de pêche (ORP) à celui d’Organisation régionale de gestion de pêche (ORGP).

«Je voudrais vous proposer, dans un souci de cohérence et de coordination des actions des diverses entités, qui œuvrent pour une gestion durable des ressources de la pêche au niveau de notre continent, de réfléchir à la meilleure possibilité d’ancrage de notre Conférence aux institutions de l’Union africaine », a expliqué le président du COMHAFAT.
Tout en rappelant que les activités menées par l’organisation concourent à la mise en œuvre du document « Cadre politique et Stratégie de Réforme du secteur de la pêche et de l’Aquaculture (CPSR) » de l’Union Africaine, M. Adjoumani a precisé que la COMHAFAT coopère déjà avec les trois organisations sous régionales à savoir la Commission sous régionale des pêches (CSRP), le Comité des pêches du centre-ouest du golfe de Guinée (CPCO) et la Commission régionale des pêches (COREP).
«Mon souhait est donc de jeter les bases d’une vision nouvelle et globale permettant une intégration régionale novatrice pour redynamiser notre Organisation de sorte à la rendre à même de faire du secteur de la pêche un levier privilégié de développement socio-économique de toute la région », a souhaité le ministre.
Créée en 1989, la COMHAFAT est une organisation intergouvernementale qui regroupe 22 pays allant du Maroc jusqu’à la Namibie.
Elle vise une coopération effective et active entre les Etats membres pour une préservation des ressources halieutiques et un développement durable des pêcheries dans la région.
http://aip.ci/cote-divoire-abidjan-a-abrite-la-10eme-session-de-la-comhafat/